Patrick DOLCIANI, à la fois "historien et prophète".

Patrick DOLCIANI, auteur du site :

"Histoire, Bible et avenir révélé": le Savoir Spirituel et Universel".

 

Le véritable évangile :

 

TL OSBORN FRANCE MISSION LILLE 1962

55 712 vues15 juin 2014

La vidéo ci-dessous indique-t-elle que le feu nucléaire est sur le point de commencer ?

 

La nuit noire est toute proche, allumez les bougies bénies dans vos maisons✨Notre Dame Trevignano

5 045 vues Première diffusée il y a 7 heures (30/05/2022) ✨Apparition et Message de Notre Dame à Trevignano Romano du 28 mai 2022 - Avertissement et message de la Vierge Mari…

Les ovnis apparus en août 1608 ont réellement existé.

Un ovni semblable a été photographié dans le ciel d'Angleterre et en donne la preuve.

Note :

Les Anciens voyaient les ovnis comme des "êtres vivants", ce qui n'est pas entièrement faux car ils sont dotés d'intelligence artificielle (I.A.).

 

Ce sont des ovnis qui ont provoqué les visions apocalyptiques sur la Cote d'Azur en août 1608 :

 

Les événements de la vision apocalyptique qui se sont déroulés sur la Côte d'Azur, de Marseille à Gêne en août 1608 sont consignés dans un manuscrit de la ville de Nice intitulé "Discours des terribles et épouvantables signes apparus sur la mer de Gennes".

 

Voir l'article placé ci-dessous.

Visions apocalyptiques sur la Côte d’Azur :

Il y a aujourd’hui 410 ans (en 2018), en août 1608, sur les côtes françaises et italiennes, des visions apocalyptiques apparurent et furent consignées dans un manuscrit des archives de Nice intitulé « Discours des terribles et épouvantables signes apparus sur la mer de Gennes » : « Au commencement du mois d’août dernier (1608), avec les prodiges du sang tombé en pluie du ciel du côté de Nice et en plusieurs endroits de la Provence. Nous vîmes l’apparition en l’air de deux hommes qui se sont battus plusieurs fois et ont été observés avec admiration pendant trois jours sur l’île de Martègue qui forme une ville sur la mer à cinq lieues de Marseille. Les prodiges qui nous apparaissent sont sans doute des courriers et postillons célestes qui dénoncent les malheurs qui doivent arriver et il semble qu’ils nous invitent à recourir à la prière et au jeûne pour apaiser la colère du grand Dieu, lequel est journellement offensé. En effet, lorsque les Romains apercevaient des prodiges, ils faisaient des sacrifices aux « dieux » pour apaiser leur colère, par des victimes offertes aux idoles. Et nous qui sommes chrétiens et de meilleure école, il faut que nous présentions nos cœurs avec sainteté, contrits et repentants, afin de prier humblement le Tout-puissant de nous pardonner nos fautes et d’apaiser sa juste colère : cela afin que les malheurs qui nous ont été annoncés par ces présages de justice soient détournés et chassés loin de nous par sa sainte miséricorde. Au commencement du mois d’août 1608 (1° août), sur la mer de Gênes (en Italie), sont apparus les plus horribles signes que de mémoire humaine nous ayons entendu parler ou ait été écrit ! Les uns ressemblaient à des êtres humains avec des bras qui semblaient être recouverts d’écailles et tenaient en chacune de leurs mains deux horribles serpents volants qui enserraient leurs bras et semblaient sortir du nombril ; ils se trouvaient en haut, hors de la mer, et jetaient des cris si horribles qu’il était épouvantable de les entendre. Parfois ils plongeaient dans la mer et ressortaient à un autre endroit placé plus loin. Leurs cris étaient si épouvantables que plusieurs en sont tombés malades de peur. Ils en voyaient qui ressemblaient à des femmes tandis que d’autres avaient des corps semblables à des êtres humains mais recouverts d’écailles tandis que leurs têtes ressemblaient à celles des dragons. Depuis le premier jour du mois d’août, ils ont été couramment vus au grand étonnement de tous les Génois. Le Seigneur de Gennes fit tirer quelques coups de canon pour essayer de les faire s’éloigner de cet endroit. Les soldats tirèrent jusqu’à huit cents coups de canon, mais en vain car ces créatures ne s’en étonnèrent aucunement. Les Eglises s’assemblèrent et recoururent aux vrais remèdes : elles organisèrent de grandes processions et ordonnèrent le jeûne. Les bons pères Capucins ordonnèrent les « quarante heures » pour tenter d’apaiser la colère de Dieu avec leur « remède salutaire ». Le 15° jour du mois d’août apparurent sur la mer du port de Gennes trois carrosses traînés chacun par six créatures en feu qui ressemblaient à des dragons. Les carrosses avançaient, traînés par ces créatures qui étaient toujours enserrées de serpents, et elles continuaient à pousser des cris épouvantables en se rapprochant de Gennes. Elles s’approchèrent tellement que le plus grand nombre des observateurs, étonnés, s’enfuirent par crainte des conséquences de l’approche de ces créatures. Mais après avoir fait trois fois le tour du port, en poussant des cris si puissants que les collines environnantes renvoyaient leurs échos, ils plongèrent et se perdirent dans la mer et on n’en eut plus aucune nouvelle. Cela provoqua un grand dommage aux citoyens de Gennes car plusieurs sont décédés de terreur, comme entre autres le fils de Monsieur GASPARINO DE LORO, et aussi le frère du Seigneur ANTHONIO BAGATELLO ; plusieurs femmes ont également été affligées de terreur au point qu’elles en sont mortes. Depuis on chante le TE DEUM… Depuis le bord de la mer de Nice et tout le long de la Provence, tant du côté de la mer que du rivage, est tombée une pluie de sang naturel qui coulait et tachait de rouge les feuilles et les fruits des arbres. A Toulon, la plupart des maisons du littoral étaient recouvertes de taches de sang, de même que le pavé de l’Eglise paroissiale du lieu où, à la sortie de la Messe du sang pur et naturel dégoulinait du toit. Le 18° jour du mois d’août, il pleuvait du sang avec une telle abondance qu’il coulait le long des rues comme si l’on avait égorgé une infinité de personnes à Riliane. A Lambex, le 20° jour du mois d’août, en présence de tout le peuple, il y eut une telle pluie de sang que nul ne pouvait sortir à l’extérieur des maisons sans être obligatoirement taché de sang qui dégoulinait des toits ou qui tombait directement du ciel. Bref, le long du rivage, depuis Nice jusqu’à Marseille, il a plu du sang certains jours. Il s’agissait certes de prodiges mais ils annonçaient de funestes présages. D’autres événements dignes de mémoire se produisirent presque en même temps dans la ville de l’île de Martègue. Le 22° jour du mois d’août apparurent deux hommes dans le ciel, ayant en main chacun armes et boucliers ; ils se battaient au point d’étonner les observateurs. Après s’être longuement battus, ils se reposèrent un certain temps puis recommencèrent le combat pendant deux heures. Le 27° jour du mois d’août, ils combattirent à pied avec une telle violence qu’ils évoquaient des forgerons en train de battre l’enclume. Le lendemain (28° jour), ils se trouvaient à cheval, faisant « voltiger » leurs chevaux comme des guerriers, puis se battirent au point qu’on s’attendait à voir tomber l’un ou l’autre à terre. Le jour suivant (29° jour), chacun d’eux semblait avoir conquis un quartier ou une forteresse ; après avoir eu l’air satisfait l’un en face de l’autre, il y eut comme un bruit de plusieurs tirs de canons. Ce bruit était si effroyable que ceux qui les entendirent crurent que c’était la fin du monde. Après ces jours, une nuée épaisse apparut instantanément dans le ciel, persista pendant sept heures et fut obscure au point que rien ne pouvait être aperçu pendant deux heures. Ce furent des nuées de brouillard noir, très obscures et sentant le salpêtre. Après leur dissipation, l’air fut purifié et il ne resta plus rien de toutes les visions qui s’étaient évanouies… Ces visions prodigieuses touchèrent l’âme de plusieurs chrétiens, lesquels, ayant considéré les merveilles de ce grand Dieu, sachant qu’il est puissant et sa bonté infinie, qu’il a voulu nous avertir avant de nous envoyer le châtiment qui nous est dû, se sont les uns rendus religieux, les autres ayant choisi de faire pénitence pour apaiser la colère divine. L’Esprit de Dieu leur porte assistance à cause de leur bonne volonté. »

Il ne s’agit pas ici d’apparition d’ovnis comme certains l’ont cru, mais bien de « Visions Prophétiques », lesquelles furent bien comprises par les nombreux témoins qui les observèrent. Elles font penser aux visions de Daniel comme par exemple la vision du « Bélier et du Bouc » au chapitre huit de son livre. Elles suscitèrent des vocations religieuses et non de la révolte parmi le peuple, qui fut pourtant terrorisé !

Il ne s’agit pas non plus de l’annonce d’un « raz-de-marée » à Nice et sur la Côte d’Azur, mais d’une vision concernant l’accomplissement de l’Apocalypse, c’est-à-dire des événements qui doivent précéder le retour de Jésus. Les monstres sortis de la mer font penser à la « Bête qui monte de la mer » (Apocalypse 13, 1-2), c’est-à-dire qu’il s’agit des « îles de la mer » vues à partir de l’ancien Orient ou de l’Europe occidentale (Grèce, Italie, France, Espagne, Grande Bretagne, etc.) ; aujourd’hui il s’agit de l’Union Européenne, laquelle succède à l’ancien Empire romain. Ces créatures aux têtes de « dragons » étaient bien des monstres au service du Diable, enveloppés de serpents volants, c’est-à-dire de créatures destinées à l’enfer éternel, dont les cris ne pouvaient tromper personne. Bientôt, ces monstres entraînèrent avec eux trois chars, lesquels évoquaient la « Trinité Satanique » : Satan, l’Antéchrist et le Faux Prophète (Apocalypse chapitres 12 & 13). Lorsque les trois carrosses s’approchèrent du port de Gennes, le peuple pouvait apercevoir les personnages qui se trouvaient à l’intérieur de chacun d’eux : le Diable lui-même dans le premier carrosse, ensuite l’Antéchrist, et enfin le Faux Prophète. En les observant, certains rendirent l’âme de terreur ! Le Diable devait se « complaire » en ces lieux car il annonçait les débuts du « tourisme » sur la Côte d’Azur, en ce mois d’août, lui le Maître du « Carnaval » de ce monde ! Après cela, les fléaux de l’Apocalypse sévirent : ce sont les jugements des sept trompettes et des sept coupes caractérisés par les pluies abondantes de sang humain. Enfin, il y a la bataille d’Harmaguédon accompagnée d’une épaisse nuée qui recouvre et assombrit tout, laquelle représente la puissance des ténèbres sur la Terre. Il suffit de lire l’Apocalypse de Saint Jean pour comprendre la signification de ces visions apparues sur le littoral de la Côte d’Azur au mois d’août 1608, depuis la ville de Gennes jusqu’à Marseille. C’est ce à quoi ressemble la Côte d’Azur d’un point de vue spirituel ! Mais c’est aussi l’image du Monde !

Cette vision doit se lire « à l’envers » (note du 7/05/2009) : il s’agit d’un « compte à rebours » et elle commence par les cavaliers se faisant face et se livrant au combat (28ème jour) ; ensuite le combat se poursuit à pied avec violence (du 27ème jour jusqu’au 22ème jour) ; la pluie de sang tombe de Nice à Marseille (20ème jour) ; le sang ruisselle le long des rues (18ème jour) ; au milieu de la vision (15ème jour du mois), apparition des trois chars de la « trinité satanique » (Diable, Antéchrist et Faux prophète), lesquels sont tirés chacun par six dragons ; les créatures monstrueuses, mâles et femelles vont et viennent dans la mer. La fin est bien à sa place : c’est l’explosion de « fin d’un monde », avec des ténèbres de deux heures, suivie d’une nuée obscure pendant sept heures. Il s’agit bien des événements apocalyptiques : guerre des cavaliers de l’Apocalypse, bain de sang, règne de l’Antéchrist dans la seconde moitié de la vision. Elle s’étend sur 28 jours (pour 1 jour = 90 jours du cycle apocalyptique à venir), soit 28 x 90 jours = 2520 jours = 7 x 360 jours, et le dernier jour (29ème jour), est bien le dernier, celui de la Bataille d’Harmaguédon (0,83 jour = 75 jours, soit 2520 jours + 75 jours = 2595 jours, cycle apocalyptique complet). C’est un cycle de lunaison de 29 jours qui enveloppe la vision, celui de la position de la lune en août 1608, dont la nouvelle lune tombait le 1er août (calcul fait). Pourquoi une telle vision apocalyptique dans le Sud-est de la France, il y a aujourd’hui presque quatre siècles ? C’était pour qu’elle soit consignée par écrit et retrouvée plus tard, pour qu’elle soit enfin comprise et annoncée au monde le moment venu ! Voilà qui est fait à partir de ce jour, le vendredi 2 novembre 2018 !

En ce temps là, il y a quatre siècles, les hommes croyaient encore en Dieu et ils se repentirent ! Mais, de nos jours il n’est pas question de repentance, pas plus que de croire en Dieu ; par conséquent, plus rien ne peut retenir le bras de la justice divine ! Nous savons que personne ne croit plus en ces choses et « tous s’en moquent », mais l’Apocalypse est pour bientôt et le monde ne pourra pas échapper au jugement de Dieu ! Dans toute l’Europe une partie du troisième secret de Fatima a été diffusée avant l’an 2000 ; la voici « décodée » : « Un grand châtiment tombera sur le genre humain, non pas aujourd’hui, ni demain, mais dans la seconde moitié du XXème siècle (du deuxième millénaire de l’ère zodiacale des Poissons, allant de l’an 27 à 2027). Il n’y a d’ordre dans aucune partie du monde, et Satan règne sur les plus hautes places d’où l’on détermine la marche des choses. Effectivement, il réussira à s’introduire jusqu’au sommet de l’Eglise. Il séduira même les esprits des grands savants, lesquels inventeront des armes (nucléaires) terribles avec lesquelles il sera possible de détruire en quelques minutes une très grande partie de l’humanité. Il aura en son pouvoir les puissants qui gouvernent les peuples et il instiguera à fabriquer d’énormes quantités de ces armes. Et si l’humanité ne devait pas s’opposer à cela, je serais obligée de laisser libre le bras de mon Fils. Alors on verra que Dieu châtiera les hommes avec une plus grande sévérité qu’il ne l’a fait au temps du Déluge. Il viendra le temps des temps (apocalyptiques) et la fin de toutes les fins, si l’humanité ne se convertit pas. Et si tout devait aller comme à présent ou dégénérer encore plus, les grands et les puissants périraient avec les petits et les faibles. Pour l’Eglise également, viendra le temps de ses grandes épreuves : Des cardinaux s’opposeront aux cardinaux, des évêques aux évêques. Satan marchera (lui-même) au milieu des fidèles, et à Rome il y aura de grands changements. Tout ce qui est pourri s’écroulera, et tout ce qui tombera ne s’élèvera plus. L’Eglise sera affligée et le monde bouleversé par la terreur. Il y aura un temps que nul roi, empereur, cardinal ou évêque ne croira (plus) à Celui qui cependant (re)viendra pour punir les hommes selon les desseins du Père céleste. Une grande guerre se déchaînera dans la seconde moitié du XXème siècle (du deuxième millénaire de l’ère zodiacale des Poissons, allant de l’an 27 à 2027). (Météorites en) feu et fumée tomberont du ciel (à l’ouverture du sixième sceau) ; les eaux des océans deviendront bouillantes et d’immenses vagues s’élèveront en bouleversant et en enfonçant tout. Millions et milliards d’hommes périront sur l’heure, et ceux qui resteront en vie envieront ceux qui sont morts. De toutes parts où se tournera le regard des humains, il n’y aura que de l’angoisse, misère et ruines dans tous les pays. Le temps avance toujours plus, et l’abîme s’élargit sans aucun espoir. Les bons périront avec les méchants, les grands avec les petits, les princes de l’Eglise avec leurs fidèles et les régnants avec les peuples. Il y aura mort partout, à cause des erreurs commises par les insensés et les partisans de Satan qui, cependant, ne régnera que pendant ces seuls temps (apocalyptiques). En dernier lieu, ceux qui survivront à tout événement et seront en vie proclameront à nouveau la grandeur et la bonté de Dieu, et le serviront comme aux temps où le monde n’était pas si perverti. » Ouverture du sixième sceau de l’Apocalypse : « Apocalypse 6, 12 Et ma vision se poursuivit. Lorsqu’il ouvrit le sixième sceau, alors il se fit un violent tremblement de terre, et le soleil devint noir comme une étoffe de crin, et la lune devint tout entière comme du sang, Apocalypse 6, 13 et les astres du ciel s’abattirent sur la terre comme les figues avortées que projette un figuier tordu par la tempête, Apocalypse 6, 14 et le ciel disparut comme un livre qu’on roule, et les monts et les îles s’arrachèrent de leur place; Apocalypse 6, 15 et les rois de la terre, et les hauts personnages, et les grands capitaines, et les gens enrichis, et les gens influents, et tous enfin, esclaves ou libres, ils allèrent se terrer dans les cavernes et parmi les rochers des montagnes, Apocalypse 6, 16 disant aux montagnes et aux rochers: « Croulez sur nous et cachez-nous loin de Celui qui siège sur le trône et loin de la colère de l’Agneau. » Apocalypse 6, 17 Car il est arrivé, le grand Jour de sa colère, et qui donc peut tenir ? ». Le Diable précipité sur Terre avec ses anges (Apocalypse, ch. 12, versets 7 à 9) : Apocalypse 12, 7 Alors, il y eut une bataille dans le ciel: Michel et ses Anges combattirent le Dragon. Et le Dragon riposta, avec ses Anges, Apocalypse 12, 8 mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel. Apocalypse 12, 9 On le jeta donc, l’énorme Dragon, l’antique Serpent, le Diable ou le Satan, comme on l’appelle, le séducteur du monde entier, on le jeta sur la terre et ses Anges furent jetés avec lui. Conclusion : Le troisième secret de Fatima annonce l’Apocalypse et la chute d’astéroïdes sur Terre. La précipitation du Diable sur Terre se fera à l’ouverture du sixième sceau, lequel annonce le même cataclysme. La vision d’août 1608 annonçait-elle elle aussi un cataclysme sur la Côte d’Azur ? Si c’est le cas, il faut savoir que le sixième sceau (sixième cycle de 180 jours) se place de deux ans et demi à trois ans après l’an 2020, début des événements apocalyptiques, c’est-à-dire en fin 2022 et 2023.

 

Article de Patrick DOLCIANI

 

Texte tiré de l'ouvrage "Les extraterrestres et les O.V.N.I. dans l'histoire" tome 3 d'Yves NAUD. Editions Famot, Genève 1977.

 

 

Le Conseil cosmique condamne l'humanité. "Dans ledit message, explique Siracusa, se trouvait l'avertissement admoniteur à tous les responsables d'arrêter les explosions atomiques, ainsi qu'une exhortation à accorder à l'humanité le bien-être et le progrès, , mais dans la justice, la liberté, l'amour et la fraternité. " Par la suite, nous eûmes de nombreux entretiens lors de nouvelles rencontres ; j'ai appris qu'ils font partie d'une confédération intergalactique, à laquelle adhèrent les habitants d'innombrables planètes. Ils sont les tuteurs de l'espèce humaine, et aussi de celle de plusieurs planètes. Nous devrions les considérer comme tels, à savoir comme des frères Aînés qui, préoccupés, voire alarmés par le mauvais tournant que nous avons pris et qui risque de nous mener à l'emploi de la bombe atomique, viennent jusqu'à nous pour nous avertir à temps du danger que nous courons. "Car, et pour cause, le Conseil cosmique condamne l'humanité de la Terre pour son comportement inhumain. Les peuples, auxquels on cache la vérité, sont gouvernés par le mensonge ; des crimes honteux sont considérés comme actes d'héroisme ; la violence devient une nécessité ; la haine apparaît chose normale pour notre civilisation ; la religion a été déformée et transformée en fanatisme ; et j'en passe...

 

La ville de Nice entre au patrimoine mondial de l'Unesco :

520 vues28 juil. 2021

Rencontre avec les anges lors de la nuit passée en groupe de prière qui suivit la conférence de T.L. Osborn.

Mon témoignage chrétien :

 

Je suis né le 21/07/1952 à Nice.

Je suis devenu chrétien très tôt, en 1969 (j’avais 17 ans) et j’ai fait des expériences très importantes en août 1970 (à 18 ans) pendant une Convention Evangélique Tzigane à Tours. L’évangéliste américain T.L. Osborn y a donné une conférence au cours de laquelle il y a eu de nombreux miracles. Un autre évangéliste, qui avait un don de prophétie, a prophétisé au cours d’un rassemblement destiné aux jeunes. Il a annoncé l’avenir de plusieurs d’entre eux, puis il s’est adressé à moi : l’Esprit Saint est venu sur moi. Il m’a annoncé des choses difficiles à comprendre pour l’époque car il parlait d’Internet (j’ai compris des années plus tard). Puis il m’a dit que je ferai beaucoup pour la chanson et il a précisé que cela arriverait dans 50 ans (1970 + 50 ans = 2020).

Note : En 2020, les chanteurs ont été pris au piège de la pandémie et leur profession a été "sinistrée". Mon site est devenu en 2020 un moyen de faire de la publicité à Erza Muqoli, puis à d'autres chanteurs...

J’ai fait aussi pendant cette convention évangélique Tzigane une expérience extraordinaire: sur l’injonction de l’Esprit Saint, au cours de la conférence de T.L. Osborn, je me suis retourné vers une chrétienne que je ne connaissais pas (qui était parisienne) et je lui ai dit: « Nous allons passer une nuit en prière… ». Nous nous sommes alors réunis avec elle et des chrétiens avec lesquels j’étais venu de Nice. Nous avons commencé à prier alors qu’il faisait nuit et cette chrétienne parisienne a prié pour moi. Mon corps a été paralysé avec des picotements partout. J’ai confessé mes péchés et les picotements disparaissaient progressivement. Puis il y eut un ovni qui s’est placé au-dessus de notre groupe. Juste avant deux hommes sont venus et se sont placés dans notre groupe. Nous ne les connaissions pas (ils ont dit qu’ils faisaient partie de l’Armée du Salut). J’ai compris plus tard qu’il s’agissait de deux anges. Lorsque je confessais mes péchés, j’ai perdu connaissance (sans doute pendant plus d’une heure). J’ai probablement été transporté à l’intérieur de l’ovni. On appelle cela un « missing time ». Un des « anges » a prophétisé et une lumière plus éclatante que celle du soleil est apparue au milieu de la nuit, plus blanche que celle du soleil : l’herbe elle-même me paraissait plus blanche que verte. Lorsque sa prophétie était terminée, il a demandé : « Qui a enlevé ses chaussures ? », car il avait demandé pendant sa prophétie de le faire. Je lui ai montré que je les avais enlevées et j’ai constaté que j’avais été le seul à l’avoir fait. Je lui ai posé une question au sujet de l’ovni qui s’était placé au-dessus de nous, mais il n’a pas voulu y répondre. Après cela, j’ai eu « peur de Dieu » au point d’aller me cacher dans ma tente pendant la matinée.

Le 24/10/1971, je me suis engagé dans les eaux du baptême par immersion à l'Assemblée de Dieu de Nice.

En août 1974, à la Maison de retraite spirituelle appelée « La Porte Ouverte » de Châlons-sur-Saône, j'ai reçu le baptême du Saint-Esprit (le 15/08) accompagné d'un don d'intercession en langues.

Des années après ces expériences, j’ai découvert les cycles historiques le 14 septembre 1980. J’ai publié un premier livre sur le sujet en décembre 1988 (Mystères révélés). J’ai fait des conférences en 1989, dont certaines avec Guy TARADE (écrivain et conférencier niçois). J’ai alors fait la connaissance de Sophie MARTIN et de sa famille qui devait émigrer au Québec. C’est alors qu’un ami de cette famille au Québec (François PAYOTTE), lequel était conférencier spécialisé dans l’étude de Nostradamus, m’a invité à tenir des conférences avec lui à Montréal en février 1991. J’y ai connu l’Editrice Louise Courteau qui a publié ma deuxième étude : « Les mots du ciel ». En février et ensuite en mai de la même année (1991), Richard Glenn m’a invité à faire avec lui plusieurs émissions de télévision (Esotérisme Expérimental) sur le canal 9, qui étaient diffusées à plusieurs reprises. Après cela, j’étais connu dans tout le Québec.

Treize ans plus tard, en 2004, en vérifiant ma chronologie, j’ai découvert une erreur dans mes premiers livres : il y avait une erreur de 40 ans dans ma chronologie du Livre des Juges (Ancien Testament). J’ai regardé, après la correction (faite sur fichier Excel), ce que cela donnait sur les schémas cycliques et je vis que, dès lors, tout s’harmonisait avec le calendrier mésoaméricain lui-même que j’avais reconstitué dès le début (en 1984) sans aucune erreur : il n'y avait plus deux structures, mais une seule. La structure des cycles du calendrier mésoaméricain s'emboîtait à la perfection avec celle des cycles spirituels (Israël et Eglise) pour n'en former plus qu'une seule. Les cycles de l’histoire d’Israël (de la circoncision d'Abraham à la crucifixion de Jésus - ère du Bélier) comme ceux de l’histoire de l’église (ère des Poissons) correspondaient aux mouvements des étoiles (précession des équinoxes) alors que ceux des cycles ordinaires étaient ceux des planètes (révolutions synodiques des planètes). Cette nouvelle découverte indiquait sur le schéma complet de l'histoire du monde l’année du retour de Jésus : 2027.

J’ai voulu garder cette dernière découverte secrète. Mais quelque chose m’a étrangement poussé à prévenir par lettre recommandée (avec A.R.) le pape Jean-Paul II. Je lui ai envoyé un peu plus tard une deuxième lettre recommandée (avec A.R.) et annoncé son décès. Je vis peu après à la télévision qu’il était devenu tout rouge, fut hospitalisé et mourut. J’ai également envoyé une lettre recommandée (avec A.R.) à son successeur, le pape Benoît XVI. J’ai ensuite prévenu par courrier postal plusieurs dirigeants d’églises un peu partout en France. Après cela, je ne voulais plus rien faire car à l’évidence cela ne les intéressait pas.

Mais en juin 2005, Jésus m’a parlé à plusieurs reprises sous forme de dialogues. Il m’a enseigné beaucoup de choses et enfin il m’a fait plusieurs propositions : faire des conférences ou entrer dans une église pour devenir Pasteur, mais j’ai refusé tout ce qu’il m’a demandé (à cause de mes expériences faites dans le passé). Enfin, il m’a proposé de faire connaître mes découvertes sur Internet, mais pas comme une obligation. Comme je lui avais tout refusé, j’ai été repris dans ma conscience et je me suis dit : « Je ne vais pas encore lui refuser ça ! ». Alors j’ai accepté. Il m’a dit que si je le faisais, cela deviendrait extraordinaire au niveau des résultats. J’ai par conséquent acheté un ordinateur portable en juillet 2005, et je me suis mis tout de suite au travail (sur Internet en bas débit).

J’ai construit un premier site : « Histoire, Bible et avenir » terminé en janvier 2007 (20 ans avant 2027). Je ne suis venu en haut débit qu’en 2009. Mais j’ai interrompu mon abonnement en 2014, car mes découvertes publiées sur Internet semblaient n’intéresser personne. Cependant je me suis réabonné quatre ans plus tard, en 2018. Dés lors j’ai construit sur intuition trois nouveaux sites. J’en ai abandonné deux par la suite car il n’était pas possible d’y installer un compteur.

Note : J’ai publié une dernière étude : « Fin du monde en 2027 » aux Editions l’Oasis et également aux Editions du Net en février 2011.

Levens, le 06/01/2021.

Erza Muqoli - leconcert privée au cinema (COMPLET) :

Green Team - Les Enfants du monde (Clip Officiel) :

Étape 8 - LE PLAN-DU-VAR / LEVENS - Flamme Rouge :

Patrick DOLCIANI : j'habite dans le village de Levens depuis le printemps 2013.

Lire les 14 premières pages en PDF de l'étude "La Fin du monde en 2027" (Editions du Net) ci-dessous :

Fin du monde en 2027 (Editions du Net) :

Livre « Fin du monde en 2027 » :

Découverte des cycles historiques faite par Patrick DOLCIANI le 14/09/1980 :

Ce jour-là, la radio annonça que la naissance de Jésus avait eu lieu en 7 avant notre ère, année déterminée à cause de la datation d'une stèle découverte à Ankara, qui donnait l'année du recencement fait en Palestine à la même époque (celle-là même de sa naissance).

Je savais depuis longtemps que l'histoire de l'église devait se faire en sept périodes successives jusqu'àu temps de la fin (enseignement théologique donné dans de nombreuses églises réformées et évangéliques).

Cela donnait : - Naissance de Jésus en 7 avant notre ère (année astronomique - 6). - Crucifixion de Jésus en 27 de notre ère (date confirmée par une étude approfondie des Actes des apôtres et des épîtres de l'apôtre Paul). - les sept âges de l'histoire de l'église, en périodes de 280 ans chacune, sont déterminées par les dates suivantes : 27 (début de l'histoire de l'église le jour de la Pentecôte) - 307 - 587 - 867 - 1147 - 1427 - 1707 - 1987 (achèvement de l'histoire spirituelle de l'église).

Ces dates correspondent parfaitement aux significations spirituelles des sept messages successifs et dans leur ordre respectif, adressés aux "églises d'Asie Mineure" dans les chapitres 2 et 3 du livre de prophétique de Saint-Jean.

En 1987 s'achevaient les sept âges de l'histoire de l'église d'un point de vue spirituel, car par la suite, ce ne sont pas les événements apocalyptiques qui devaient suivre immédiatement, mais l'apparition de la "dernière génération", dite apostate (voir 2ème épître de Paul aux Thessaloniciens, chapitre 2, versets 1 à 12), soit une période de 40 ans supplémentaire, jusqu'à l'année du retour de Jésus, déterminée pour s'accomplir en 2027, soit 2000 ans après la mort et la résurrection de Jésus.

De nombreux "chefs d'églises" (alors que Jésus a inerdit cette fonction, voir chapitre 23 de Matthieu) ont dit que "Nul ne peut connaître l'année du retour de Jésus", mais ce n'est pas ce que Jésus a réellement dit : il a parlé du "jour et de l'heure" uniquement, car selon le prophète Zacharie chapitre 14, versets 6 et 7, il y aura une "inversion ou interférence de l'espace-temps" : " En ce jour-là, il n'y aura plus de lumière ; l'éclat des lumières s'éteindra. Ce sera un jour unique, connu de l'Eternel seul ; il n'y aura ni jour ni nuit, mais sur le soir, la lumière (du jour) apparaîtra."

Les sept années qui précèdent le retour de Jésus sont "apocalyptiques", soit de 2020 à 2027. L'Apocalypse de Saint-Jean est un livre prophétique qui donne la suite et la conclusion du livre de Daniel dans l'Ancien Testament. Les visions sont expliquées dans le texte par les anges eux-mêmes.

 

Evangile de Matthieu, chapitre 23, 1 à 13 (version de Jérusalem) :

Matthieu 23, 1 Alors Jésus s'adressa aux foules et à ses disciples en disant: Matthieu 23, 2 "Sur la chaire de Moïse se sont assis les scribes et les Pharisiens: Matthieu 23, 3 faites donc et observez tout ce qu'ils pourront vous dire, mais ne vous réglez pas sur leurs actes: car ils disent et ne font pas. Matthieu 23, 4 Ils lient de pesants fardeaux et les imposent aux épaules des gens, mais eux-mêmes se refusent à les remuer du doigt. Matthieu 23, 5 En tout ils agissent pour se faire remarquer des hommes. C'est ainsi qu'ils font bien larges leurs phylactères et bien longues leurs franges. Matthieu 23, 6 Ils aiment à occuper le premier divan dans les festins et les premiers sièges dans les synagogues, Matthieu 23, 7 à recevoir les salutations sur les places publiques et à s'entendre appeler Rabbi par les gens. Matthieu 23, 8 "Pour vous, ne vous faites pas appeler Rabbi: car vous n'avez qu'un Maître, et tous vous êtes des frères. Matthieu 23, 9 N'appelez personne votre Père sur la terre: car vous n'en avez qu'un, le Père céleste. Matthieu 23, 10 Ne vous faites pas non plus appeler Directeurs: car vous n'avez qu'un Directeur, le Christ. Matthieu 23, 11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Matthieu 23, 12 Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé. Matthieu 23, 13 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui fermez aux hommes le Royaume des Cieux! Vous n'entrez certes pas vous-mêmes, et vous ne laissez même pas entrer ceux qui le voudraient.

 

La vierge immergée, Nice: nouvelles images.

Annonce-t-elle un danger de raz-de-marée sur la Côte d'Azur ?

Au sujet de la Vierge immergée devant le port de Nice :

 

La Vierge immergée devant le port de Nice n'est pas sans rappeler la vision apocalyptique de 1608, laquelle fut illustrée à l'époque par les trois ovnis apparus à peu près au même endroit. Le monastère de Cimiez se consacra à l'étude de l'Apocalypse après un tel événement.

La vérité sur le calendrier maya-aztèque (cachée à l'opinion publique) :

Les feux nouveaux des Aztèques ont été célébrés en 1507, pour célébrer le milieu du cinquième "soleil" ou cycle de 1040 ans. Cela se passait 520 ans après l'année 987, début du cycle. Si nous ajoutons 520 ans à 1507 de notre ère, nous obtenons 2027. Ces dates sont reconnues par tous les historiens sans exception. C'est à tort que certains archéologues ont dit que le calendrier maya était différent de celui des aztèques. Or, 2027 est la date déterminée par les cycles historiques de l'ère chrétienne comme celle du retour de Jésus.

C'est très probablement à cause de la Troisième Guerre Mondiale et des bombardements atomiques que les chrétiens sont appelés (voir vidéos TERUAH) à rejoindre les "lieux de refuge".

Patrick DOLCIANI

Patrick DOLCIANI :

Naissance : 21 juillet 1952 à Nice.

Evolution spirituelle :

1970 : participation à la convention évangélique Tzigane de Tours. Expérences importantes ; phénomènes prophétiques.

Baptême d’eau par immersion : 24 octobre 1971 à Nice (Assemblée de Dieu).

Baptême de l’Esprit Saint avec dons spirituels : 15 août 1974 à Chalon-sur-Saône (La Porte Ouverte).

Découverte des cycles historiques : 14 septembre 1980 (découverte initiale).

Reconstitution intégrale du calendrier Maya - Aztèque : en 1984 (cycles astronomiques et historiques).

Les publications :

« Mystères révélés » publié en décembre 1988 (La Pensée Universelle).

« Les Mots du ciel » publié en mai 1991 à Montréal (Editions Louise Courteau).

Erreur chronologique corrigée dans le livre des Juges (Ancien Testament) en 2004.

Rencontres avec Jésus sous forme de plusieurs dialogues successifs : juin 2005.

Jésus me demanda de faire connaître mes découvertes sur Internet.

Premier site Internet : « Histoire, Bible et avenir » terminé en janvier 2007.

« Fin du monde en 2027 » publié en février 2012 » (Editions du Net).

Dernier site Internet créé : Site "Savoir spirituel et universel » créé en 2018.

L’Apocalypse de Saint Jean :

L’Apocalypse de Saint Jean concerne les sept dernières années avant le retour de Jésus ; ces sept années accompliront le jugement des nations. C’est grâce à la découverte des cycles historiques que nous savons que les sept âges de l’histoire de l’Eglise durent chacun 280 ans. Sept fois 280 ans font 1960 ans. Après ce cycle de 1960 ans, se situe une période de 40 ans ; il s’agit de la dernière génération, celle qui rejette la foi chrétienne. Ce rejet de la foi chrétienne a été annoncé dès le début par les textes prophétiques du Nouveau Testament. Il s’agit de l’apostasie qui conduit à la manifestation de l’Antéchrist.

Jésus est né en 7 avant notre ère et a été crucifié en 27 de notre ère. Les sept âges de l’histoire de l’Eglise se sont accomplis en 1987 (de 27 à 1987). Le cycle de 40 ans de la dernière génération (apostate) s’accomplit de 1987 à 2027, année du retour de Jésus déterminé par les cycles historiques eux-mêmes ; nous savons que le retour de Jésus est déterminé par les cycles de l’histoire pour l’an 2027.

Or, les informations données par le livre prophétique de Daniel dans l’Ancien Testament et celles qui figurent dans le texte apocalyptique lui-même sont claires : le jugement des nations doit s’accomplir dans une période de sept ans. Elle se divise en deux fois trois ans et demi.

La première période de trois ans et demi comprend les sept sceaux qui sont aussi sept périodes de six mois chacune. Les quatre cavaliers de l’Apocalypse correspondent avec quatre fois six mois, c’est-à-dire une période de deux ans. Le cinquième sceau est celui de la résurrection des saints. Le sixième sceau marque un cataclysme terrible : chute des étoiles du ciel sur la Terre. Il s’agit d’un astéroïde qui frappe la Terre et entraîne avec lui la chute des anges déchus. Le septième sceau est une période transitoire en attente de l’accomplissement de la deuxième moitié de trois ans et demi.

Cette deuxième moitié du cycle apocalyptique de sept ans comprend l’accomplissement des sept trompettes et des sept coupes.

L’Apocalypse (ou jugement des nations) s’accomplira de 2020 à 2027, soit pendant les sept dernières années avant le retour de Jésus (2027 – 7 ans = 2020).

Une crise financière terrible (ruine des nations annoncée par Jésus dans l’Evangile de Matthieu, chapitre 24) précèdera la Troisième Guerre Mondiale conduite par les quatre cavaliers de l’Apocalypse.

L’Antéchrist, le Fils de Satan, accapare le pouvoir politique dans le monde. Son associé est le Faux Prophète. La religion du Faux Prophète est le contraire du christianisme. Voir à ce sujet les indications données dans la première épître de Jean.

L’enlèvement de l’Eglise ne se fera pas avant le début des événements apocalyptiques, mais vers la fin : très exactement à la dernière trompette, c’est-à-dire à la septième, laquelle précède les sept coupes.

Tout de suite après l’enlèvement de l’Eglise (enlèvement des saints), les démons seront lâchés du puits de l’abime. Ces démons (ne pas confondre avec les anges déchus) possèderont les hommes de la Terre afin de les conduire à la bataille finale : Armageddon.

La destruction de Rome se fera à la septième coupe (soit en 2026).

Jésus reviendra pour mettre un terme à la bataille d’Armageddon. Voir à ce sujet les détails dans le dernier chapitre du prophète Zacharie.

Pour ce qui concerne « le jour et l’heure » du retour de Jésus, il ne s’agit pas du mois et de l’année, ni de l’année et du siècle, ni du siècle et du millénaire, etc., etc., etc…

Dans le cadre de la Bataille d’Armageddon, il y aura une période où il ne sera plus possible de connaître « le jour et l’heure », car il y aura une interférence d’espace-temps. Cela permettra de confondre en même temps le diable, l’Antéchrist et le Faux Prophète.

Patrick DOLCIANI

 

Levens village perché

Zacharie, chapitre 14 :

1. Voici, le jour de l'Éternel arrive, Et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. 2. Je rassemblerai toutes les nations pour qu'elles attaquent Jérusalem; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées; La moitié de la ville ira en captivité, Mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. 3. L'Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille. 4. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'orient; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident, Et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi. 5. Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, Car la vallée des montagnes s'étendra jusqu'à Atzel; Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, Au temps d'Ozias, roi de Juda. Et l'Éternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui.

6. En ce jour-là, il n'y aura point de lumière; Il y aura du froid et de la glace. 7. Ce sera un jour unique, connu de l'Éternel, Et qui ne sera ni jour ni nuit; Mais vers le soir la lumière paraîtra.

8. En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, Et couleront moitié vers la mer orientale, Moitié vers la mer occidentale; Il en sera ainsi été et hiver. 9. L'Éternel sera roi de toute la terre; En ce jour-là, l'Éternel sera le seul Éternel, Et son nom sera le seul nom. 10. Tout le pays deviendra comme la plaine, de Guéba à Rimmon, Au midi de Jérusalem; Et Jérusalem sera élevée et restera à sa place, Depuis la porte de Benjamin jusqu'au lieu de la première porte, Jusqu'à la porte des angles, Et depuis la tour de Hananeel jusqu'aux pressoirs du roi. 11. On habitera dans son sein, et il n'y aura plus d'interdit; Jérusalem sera en sécurité. 12. Voici la plaie dont l'Éternel frappera tous les peuples Qui auront combattu contre Jérusalem: Leur chair tombera en pourriture tandis qu'ils seront sur leurs pieds, Leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites, Et leur langue tombera en pourriture dans leur bouche. 13. En ce jour-là, l'Éternel produira un grand trouble parmi eux; L'un saisira la main de l'autre, Et ils lèveront la main les uns sur les autres. 14. Juda combattra aussi dans Jérusalem, Et l'on amassera les richesses de toutes les nations d'alentour, L'or, l'argent, et des vêtements en très grand nombre. 15. La plaie frappera de même les chevaux, Les mulets, les chameaux, les ânes, Et toutes les bêtes qui seront dans ces camps: Cette plaie sera semblable à l'autre. 16. Tous ceux qui resteront de toutes les nations Venues contre Jérusalem Monteront chaque année Pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, Et pour célébrer la fête des tabernacles. 17. S'il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem Pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, La pluie ne tombera pas sur elles. 18. Si la famille d'Égypte ne monte pas, si elle ne vient pas, La pluie ne tombera pas sur elle; Elle sera frappée de la plaie dont l'Éternel frappera les nations Qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. 19. Ce sera le châtiment de l'Égypte, Le châtiment de toutes les nations Qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. 20. En ce jour-là, il sera écrit sur les clochettes des chevaux: Sainteté à L'Éternel! Et les chaudières dans la maison de l'Éternel Seront comme les coupes devant l'autel. 21. Toute chaudière à Jérusalem et dans Juda Sera consacrée à l'Éternel des armées; Tous ceux qui offriront des sacrifices viendront Et s'en serviront pour cuire les viandes; Et il n'y aura plus de marchands dans la maison de l'Éternel des armées, En ce jour-là.